Ecole de Saint-Etienne

Discussion sur les petits guerriers à Saint-Etienne

Les petits guerriers

Marion nous dit : « ça me semble très important, de régler les problèmes autrement que par le sang. »

Vous ne l’avez pas déjà entendu, ça ?

Si !!!

Par qui ?

Toi, maîtresse.

Et qui d’autre ?

La directrice.

Et qui d’autre encore ?

Nos parents.

A votre avis, pour quoi c’est si important pour nous de traiter les problèmes sans violence ?

Amine : parce qu’après on peut se blesser.

Dounia : pour pas que les maîtresses elles nous emmènent à l’hôpital.

Adam : Pour que, quand on sera grand on n’aille pas en prison. Parce que si on prend l’habitude de taper à l’école, quand on est petits, on va garder l’habitude quand on sera grand et on risque d’aller en prison.

Sarah : parce qu’on a des règles et que si on les suit pas, on n’est plus sécurisés.

Chadi : quand on se bagarre, après ça crée encore plus de problèmes.

Pourquoi ?

Zoé : parce qu’en se bagarrant, ça va devenir de plus en plus grave.

Amine : et qu’on peut être blessé…

C’est très bien d’être conscient de tout ça…. Mais alors, je peux vous poser une question ? Pourquoi est-ce que vous continuez à vous battre ?

Sarah : Des fois, c’est plus fort que nous…Quand quelqu’un nous embête, ou nous frappe, on a le réflexe, on a envie de le frapper.

Céléna : parfois on tape parce que les autres veulent nous taper.

Jennat : parce qu’il y a des gens qui se moquent et on a envie de les taper.

Erwan : parce qu’il y a des gens qui nous cherchent.

Amine : si quelqu’un nous cherche, on va le taper et on réfléchit pas.

Marius : c’est comme si on avait un petit système dans le cerveau, de 0  à 100 . Plus on monte et plus on est en colère et la colère de l’autre monte aussi.

 D’accord, donc vous savez que ce n’est pas bien mais comme vous ne réfléchissez plus vous tapez quand même… Qu’est-ce qu’on pourrait trouver comme solution ?

Majda : si quelqu’un nous embête, on fait comme s’il existait pas…

Marius : il faut essayer de deviner si celui qui tape, il tape juste comme ça ou si c’est parce que nous on lui a fait quelque chose… Et si c’est qu’on a fait quelque chose alors il faut essayer de se mettre à sa place…

Sarah : on peut se dire « STOP », là, on est en train de faire une grosse gaffe et on doit s’arrêter là.

Marius : il faut savoir se contrôler.

 

 

 

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Le Boudoir d'Amarie d... |
Musique et musiques |
Mamariage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | voyageursaparistome10
| La Deudeuch Bleue
| Chantal Kaeding